Bébé 19 mois : les gros mots

Et ce qui devait arriver arriva... mais je ne pensais pas que les gros mots viendraient si tôt.

Ce matin, mon petit angelot si pur et si naïf (...) a demandé à aller dans son lit. Il s'est mis à jouer avec ses doudous quand j'entends : p*****, p*****, p*****, p*****, p*****. 



Oui vous avez bien lu, l'enfant divin a répété le mot du diable à 5 reprises !!! Bon j'ai fait celle qui n'a rien entendu mais dans ma tête c'était le chaos.

Je sais bien que son père et moi ne sommes pas exemplaires de ce côté là, mais très sincèrement depuis sa naissance nous faisons énormément d'efforts. Il faut bien reconnaître que nous revenons de loin côté jurons, mais ce mot là n'est quasiment pas utilisé à la maison. D'où la question : où l'a-t-il entendu ? Pas dans un épisode de Trotro en tout cas.
Une fois bébé déposé chez sa nourrice (au fait, elle ne dirait pas des gros mots ?) je me jette sur internet pour essayer de trouver LA solution. Car à 19 mois je me dis qu'il n'est peut-être pas trop tard.

Voilà ce que j'ai trouvé : 

Les mots rigolos

"trouver ensemble des mots plus acceptables, voire même rigolos à utiliser. Ainsi, le gros mot pourrait être remplacé par « zut de flûte » ou bien par « patate pilée », ce qui le fera rigoler à coup sûr et dédramatisera la situation par la même occasion."
Sorry monsieur ou madame qui a pondu cette idée, mais cela ne fonctionnera jamais avec un Pic-vert de 19 mois

Les mots acceptables

"Il ne faut pas ignorer, au contraire mais il ne faut pas en faire un drame non plus, expliquer fermement, plusieurs fois même si il vous nargue, lui donner d'autres mots si il veut s'exprimer"
La encore, je ne suis pas sûre que cela soit de son âge

Poser un repère pour l'enfant

Voila ce que j'ai trouver sur www.etrenceinte.com "Il faut lui donner un repère clair : "Il y a des mots qu'il ne faut pas dire, parce que ce n'est pas joli dans ta bouche.". Vous devez être ferme sans être répressif, autrement il risque d'assimiler les jurons à une forme de rébellion. Il comprend très vite que ces mots vous dérangent, il ne faut donc pas lui donner le moyen d'en profiter pour tester votre patience."

La transgression
sur le site www.bebesetmamans.com "Les enfants aiment dire des gros mots, car cela leur permet de goûter à la transgression qui, depuis le commencement du monde, déclenche la fascination de l'être humain. C'est pour cette raison que de nombreux experts estiment que la meilleure façon de s'attaquer aux gros mots est de montrer l'indifférence la plus totale à chaque fois que votre enfant les prononce. En fait, il est fort probable que votre enfant ne dise des gros mots que pour amuser la galerie, il est donc raisonnable de penser que, s'il n'obtient pas l'effet désiré, il arrêtera de les dire. Dans un premier temps, il est donc conseillé de suivre ce chemin de l'indifférence."
Bon, pas convaincant tout ça. Quand on y regarde de plus près, je m'aperçois que toutes ces astuces ciblent principalement les enfants à partir de 3/4 ans. Nous avons donc un peu de temps devant nous avant de froncer les sourcils et sortir la grosse voix.
Conclusion, je vais faire la sourde oreille pendant quelques temps. Avec un peu de chance cela n'aura été qu'un one shot.

Et vous, comment gérez-vous les gros mots de vos bébés ?


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

A savoir...

Newsletter

Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton